Une Séance

Une séance

Avant de débuter

Nous ne saurions trop vous conseiller de toujours avoir une idée précise de ce que vous voulez faire avant de vous lancer. Au besoin, faites un petit croquis de ce vous voudriez réaliser, réfléchissez à l’ordre dans lequel vous allez opérer, aux différents passages de cordes, aux couleurs que vous aller mélanger, …

Après le bondage, refaites éventuellement ce croquis, notez les particularités éventuelles, des idées pour une prochaine fois. Amusez-vous à parcourrir une pièce du regard et à chercher à quoi vous pourriez bondager quelqu’un et comment.

Préliminaires

Votre partenaire s’est préparé; il s’est dénudé partiellement ou en totalité et a retiré les éventuels bijoux qui pourraient se révéler génants ou dangereux par la suite.

Vous vous êtes tout deux assurés que les règles de sécurité étaient respectées.

Vous avez sélectionné la ou les cordes que vous aller utiliser et les avez dénouées.

Installez au besoin votre partenaire dans la pose que vous avez choisie et vérifiez que sa morphologie est compatible avec les objectifs que vous vous êtes fixés (par exemple, certaines personnes ne peuvent pas s’assoir en tailleur, ou n’ont pas la souplesse suffisante pour que leurs coudes se touchent lorsque les bras sont liés en arrière). Vous devrez tenir compte de ces observations pour adapter au besoin le bondage que vous aviez envisagé.

Le bondage commence

Saisissez-vous de la première corde et faites-la passer doucement dans votre main fermée sur toute sa longueur. Le but de cette opération est de vérifier que la corde est en bon état et qu’aucun petit objet ne s’est pris dans les fibres, ainsi que de corriger les éventuelles torsions que la corde aurait subies durant son stockage. Au besoin, faites un second passage dans le sens contraire. Pendant ce temps, observez votre partenaire, concentrez-vous et revoyez le film du bondage dans votre tête.

Pliez votre corde en 2 et repérez son milieu. Nous vous conseillons de réaliser de vos bondages avec une corde pliée en 2 car, d’une part, vous allez gagner du temps lorsque vous entourez le corps ou les membres, et, d’autre part, cela introduit une symétrie dans les passages de corde qui donne un aspect plus esthétique (voir les considération sur l’esthétisme).

Commencez à lier votre partenaire. Soyez précis, décidé, tout en prenant le temps de soigner faire vos passages de cordes.

Adaptez vos gestes, votre façon se tirer sur la corde, vos contacts avec le corps de votre partenaire, à la nature du bondage que vous êtes en train de réaliser. Soyez ferme s’il s’agit d’un bondage de contrainte, doux, carressant si vous visez le plaisir sexuel.

Prenez de temps à autre un peu de recul. Vérifiez la symétrie de l’ensemble. Contrôlez la tension de la corde si vous avez fait des reprises. Vérifiez aussi régulièrement l’état physique et émotionnel de votre partenaire.

N’hésitez pas à diverger de votre schéma initial si une idée vous vient. Vous êtes concentré sur votre sujet et souvent de très bonnes idées surgissent à ce moment là.

La touche finale

Vous avez terminé de poser les cordes et de les nouer. Prenez du recul, observez le résultat et faites les derniers petits ajustements nécessaires.

Mettez éventuellement en place les accessoires que vous avez prévus (pinces, bougies, …).

Le bondage est terminé

La suite des événements vont dépendre de la nature du bondage que vous avez réalisé : caresses, gode, pénétration, … pour un bondage sexuel; commentaires faits à haute voix pour un bondage humiliant; … Vous ne manquez certainement pas d’imagination pour la suite.

Vérifiez régulièrement l’état physique et émotionnel de votre partenaire. En particulier, touchez les extrémités de ses membres pour vérifier si la circulation sanguine se fait correctement. Soyez prêt à interrompre immédiatement le jeu si quelque chose ne va pas.

L’art de défaire son ouvrage

Vous avez pris votre temps pour réaliser votre bondage, alors prenez aussi le temps de le défaire.

Enlevez progressivement les liens dans l’ordre où vous les avez posés. Caressez le corps avec les cordes.

Laissez votre partenaire atterrir en douceur, sans précipitation. Ceci est particulièrement important si le bondage est resté longtemps en place, les membres pouvant être engourdis. Si votre partenaire était assis ou couché, soyez prêt à le soutenir lorsqu’il se relève; vérifiez qu’il tient bien sur ses jambes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devez avoir 18 ans pour visiter cette page.

Vérifiez votre age

%d blogueurs aiment cette page :